• Christine Molliet

Extrait livre Le banquet de Shiva

Extraits du livre le banquet de Shiva, de Christian Tikhomiroff (p 226 à 228)

Qui parle de respiration (pranayama) :


« la respiration humaine fonctionne selon 2 modes.

D’une part la respiration ordinaire dans laquelle souffles et énergies circulent dans les narines et dans les nadi ida et pingala. Cette respiration a son siège dans les poumons et dans le chakra du cœur. C’est la respiration physiologique, normale, celle qu’utilise tout le monde dans des circonstances de vie standard.

D’autre part la respiration énergétique dans laquelle souffle et énergies ne sont presque plus perceptibles dans les narines et circulent dans la sushumna. Cette respiration siège dans le chakra svadhisthana (pubis).

C’est la respiration des états méditatifs, ou supérieurs, qui se produit soit comme conséquence de techniques de pranayama, de mudra, de méditation, soit à la suite de circonstances exceptionnelles de la vie.


La particularité de ces deux modes respiratoires est qu’ils ne peuvent pas fonctionner simultanément, soit la respiration est pneumatique, soit elle est énergétique.


L’objectif de toutes les voies comme celle du yoga est de passer de la 1ère à la 2ème, du grossier au subtil.


Cette mutation du souffle, pour ne pas dire alchimie, sous-tend des modifications notables dans le corps, dans l’énergie, dans le mental comme la dépendance aux contraintes de l’espèce, soient-elles biologiques ou sociales, ainsi que dans les plans affectifs et égotiques individuels.


Alors que l’objectif des pranayama classiques est avant tout d’opérer un « décrassage » et de produire une intériorisation menant à pratyahara (retrait des sens),

celui des pranayama supérieurs est d’arrêter le fonctionnement de la respiration ordinaire, animale, pour libérer le fonctionnement du souffle purement énergétique...

le souffle conduit dans un 1er temps aux états méditatifs, et dans un deuxième temps, à l'éveil de l'énergie dans la voie du milieu, la sushumna ... puis à la "réussite" d'une quête spirituelle."