• Christine Molliet

HAM SA - LE SOUFFLE


Toute notre vie, le corps répète inlassablement les mêmes mouvements inconscients d’inspir et d’expir.


C’est ce léger sifflement de l’inspiration et de l’expiration qu’imite le mantra Ham Sa.


Sans vous en rendre compte vous pratiquez le mantra naturel du souffle tout le temps, le Ham (inspir) exprime votre nature masculine et le Sa (expir) votre nature féminine.


Et la suspension du souffle entre les 2 mantras fait entrevoir l’état de non-dualité, et votre réintégration dans l’unité.


Vous pouvez remplacer le mantra Ham Sa par le mantra So Ham.


«Hamsa» signifie «Lui (l’esprit universel), Je suis» ou «Cela, je suis».

Parfois l’on dit aussi que «Hamsa» pose la question «Qui suis-je?» et que « Soham » (Je suis Cela) est la réponse.


Méditation suggérée : identifiez le souffle au mantra Ham Sa


Travail sur la dissociation que produit la prise de conscience du souffle et sur le souffle lui-même.


Notre respiration varie en fonction de nos pensées, et nous savons que nos pensées peuvent varier en fonction de notre respiration.


Ce que l’on va chercher à faire, c’est d’avoir cette prise de conscience du souffle sans le troubler. Ce n’est pas facile car la prise de conscience entraine parfois la modification du souffle. Il y a un côté passif, avec le souffle, et actif car on doit rester concentrer sur le Ham Sa. Elle amène un état de vigilance profond et en même temps nonchalant.


Dans un 1er temps vous allez associer le mantra HAM SA avec le souffle et ceci sans intervenir sur le souffle, en vous concentrant uniquement sur le son, comme si l’air qui entre « chantait » HAM et l’air qui sort « chantait » SA.


Vous pouvez prendre conscience du souffle en sentant l’air passer dans les narines.


Au fur et à mesure vous oubliez le corps et le souffle. Le souffle devient fin et léger. Et vous restez juste concentrer sur le mantra. A chaque fois que vous prenez conscience du souffle, vous prenez conscience du mantra. Quand ce mode devient naturel, cela va progressivement influencer nos pensées, nos énergies, nos émotions…


Dans un 2ème temps vous allez observer les espaces de non souffle, et vous « devenez » ces courts espaces après l’inspir et après l’expir, et c’est dans ces espaces que vous allez essayer de fusionner.


Tout en restant observateur, essayez de prendre conscience du moment où il n’y a plus de souffle et plus de mantra.


Le souffle s’arrête, je ne dois pas intervenir, juste être observateur.


La concentration est un acte actif, la méditation est un état après une concentration ; on tombe dans un état de méditation, on devient l’objet dans lequel on était centré.


Hamsa est aussi le cygne, la monture du Dieu Brahma